Le MJS appelle les partis de gauche à travailler à la présentation d’un front le plus uni possible pour les échéances de 2012, et à refuser toute alliance avec le Modem aux régionales.

Lors de son conseil national des 20 et 21 juin 2009, le Mouvement des Jeunes Socialistes a adopté une résolution intitulée « Mettons fin aux divisions de la gauche : Rose, rouge, vert, c’est majoritaire ! ».

Le MJS considère que les élections européennes ont montré que « les sociaux-démocrates n’ont pas su incarner une alternative transformatrice face à la droite ». « L’avenir de la famille socialiste se situe ainsi à gauche. Le sursaut est plus que jamais indispensable, au risque de disparaître et de permettre à la droite de mener sa politique néolibérale durant des décennies.»

C’est pour cela que « Le MJS assumera son rôle. Nous refusons que notre génération soit celle du renoncement face au sombre avenir qui nous attend. L’ensemble de la gauche, politique, syndicale, associative, doit être réunie d’urgence pour discuter de l’orientation à mettre en oeuvre pour construire un modèle alternatif au néolibéralisme. Partout, à l’échelle nationale comme au sein des fédérations, nous prendrons l’initiative de lancer des états-généraux, des assises, autour du projet à édifier. »

« Ce processus de rassemblement ne pourra réussir que s’il est axé sur une dynamique politique forte, loin des gadgets médiatiques et de la concurrence entre personnalités.

La feuille de route stratégique, conséquence de ce processus politique, doit être la présentation d’un front le plus uni possible pour les échéances de 2012.

Celle-ci doit avoir comme objectif d’aboutir à des candidatures uniques de toute la gauche aux législatives, comme à la présidentielle.

Parce que nous ne pouvons pas construire l’unité au niveau national avec nos partenaires sans la faire au niveau régional, la stratégie nationale des socialistes dans toutes les régions doit être de constituer des listes d’union de toute la gauche, excluant de faite toute alliance avec le Modem. »

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté(e) pour rédiger un commentaire.