Il est temps d’agir

Depuis plus de 15 ans la gauche, partout en Europe, connaît des défaites politiques. Ces défaites sont graves dans le contexte économique difficile pour des millions de salariés car ces derniers ne voient pas poindre l’alternative politique au modèle néo-libéral conservateur que nous connaissons depuis des années. Après chaque défaite, entre boucs émissaires commodes et raisons extérieures tombant à point nommé, les socialistes trouvent toujours le moyen de s’exonérer de la seule responsabilité qui compte: la leur, leur responsabilité collective.

Après chaque défaite, les appels à la rénovation se multiplient à tel point que ce mot est galvaudé et qu’on peut se demander si “rénovation” n’est pas le terme décrivant le déclin d’une famille politique en train de perdre son rôle central au sein de la gauche.

Nous ne pouvons plus attendre, le contexte économique, social, environnemental et politique, l’exige. Il ne doit plus s’agir de refonder quoi que ce soit, ou d’essayer de recoller à nouveau les morceaux par le jeu des chaises musicales au sein d’un appareil. Notre parti a des forces et des talents, il doit s’appuyer dessus. Mais ce qui compte avant tout, c’est de créer une nouvelle force politique à gauche capable de nous amener vers le progrès et d’offrir un futur à nos enfants.

Aujourd’hui, nous interpelons l’ensemble des socialistes: tous, quel que soit leur âge, s’interrogent. Nous devons collectivement, y compris à l’intérieur du MJS répondre à des questions fondamentales:
- Alors que 60% des électeurs ne se sont pas reconnus dans les offres politiques posées, comment être mieux à l’écoute des attentes et des aspirations des Français, qui, à une écrasante majorité n’ont intérêt ni à la politique du gouvernement, ni à l’évolution actuelle de la société?
- Alors que le néo-libéralisme entretient et prospère sur la résignation, comment définir un projet de société ambitieux reposant à la fois sur nos valeurs et notre inventivité?
- Alors qu’en 2009 plus de Français ont participé aux manifestations qu’il n’y a eu de votes pour le PS, comment construire une organisation politique de masse intégrant les millions d’électeurs, qui à chaque élection votent pour les forces de gauche?
- Alors que la droite se donne les moyens de parvenir à l’hégémonie culturelle, comment bâtir une stratégie d’influence politique et culturelle apte à enraciner la gauche dans la société pour la mettre en mouvement?

Les réponses à ces questions peuvent être simples, y répondre et surtout agir demande du courage. Mais les socialistes ne sauraient les avoir à eux seuls. Le MJS prendra donc toute sa part dans ces débats et par conséquent appelle tous les jeunes de gauche à venir nous aider à répondre aux multiples défis de la période en faisant le choix de l’engagement, de la construction d’une gauche unie, à l’écoute et ambitieuse.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté pour rédiger un commentaire.