Le gouvernement veut gagner du temps…

Le MJS était dans les rues le 10 février aux côtés de milliers de personnes pour défendre une
université de qualité, démocratique et ouverte au plus grand nombre
.

Malgré l’ampleur du mouvement, le gouvernement manoeuvre pour gagner du temps. Nous ne le
laisserons pas poursuivre son entreprise aveugle de destruction de l’enseignement supérieur et de la
recherche.

Les réformes en cours s’inscrivent dans le droit fil de la transformation libérale de l’université française et
poursuivent la précarisation des enseignants, la mise sous tutelle de la recherche et la détérioration de l’offre
de formation engagée par la loi LRU.

Plutôt que de créer les nouveaux postes indispensables au bon fonctionnement du système scolaire, il
complète la longue liste des « réformes » menaçant l’avenir de notre système d’enseignement et de recherche
(démantèlement du CNRS, mise en place du nouveau contrat doctoral, transformation du lycée…), les décrets
sur les enseignants-chercheurs et la masterisation des concours de l’enseignement sont des mesures
idéologiques, inefficaces et dangereuses.

Nous serons de nouveau dans les rues ce jeudi 19 février pour contrer l’attaque généralisée contre
la connaissance
menée par le gouvernement que ce soit à l’université, dans le primaire ou dans le
secondaire.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté pour rédiger un commentaire.