Si M.Darcos n’entend pas, nous ferons plus de bruit !

Le Mouvement des Jeunes Socialistes n’est pas dupe du report de la réforme des lycées annoncé par M. Darcos. Le gouvernement est passé maître au jeu de l’agenda modifiable en fonction de ses intérêts et non de l’urgence sociale. Au lieu de revenir clairement sur cette réforme inacceptable et faire des propositions justes pour l’éducation nationale, M. Darcos préfère laisser dans le flou l’avenir du lycée.

En attendant, les suppressions de postes, elles, sont maintenues. L’éducation Nationale a perdu cette rentrée 11 500 professeurs, 13 500 postes dont 6000 dans le primaire sont amenés à disparaître en 2009, et cela continuera jusqu’en 2012. Ces suppressions massives de postes ont déjà d’énormes conséquences concernant la qualité de l’enseignement. Des classes surchargées, des horaires réduits, moins d’aides aux élèves sur leur temps scolaire, ne peuvent que renforcer les inégalités.

Le mépris du gouvernement entraîne une radicalisation des lycéens face à la volonté d’instaurer une école à double vitesse et au refus de concertation avec les organisations représentatives de la communauté éducative : syndicats, associations de parents d’élèves…

Chaque année 150 000 jeunes sortent du système scolaire sans aucun diplôme, et le gouvernement multiplie les annonces sans apporter de réponse. Face à cette politique qui sacrifie l’école, le MJS milite pour un service public de l’éducation de qualité. Nous voulons une école qui permette à tous de se former et à chacun de réussir.

C’est pourquoi le MJS continuera de participer aux mouvements de protestation contre la réforme « Darcos » et appelle tous les jeunes à se mobiliser.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté(e) pour rédiger un commentaire.