Grèce : Appel à un rassemblement le 12 décembre

La vie politique grecque connaît depuis de nombreuses années des soubresauts face aux réformes libérales mises en place par les différents gouvernements conservateurs : éducation, services publics, droit du travail… Depuis des semaines, la jeunesse grecque est particulièrement mobilisée face à la privatisation des universités, au manque de moyens pour l’éducation et un avenir fait de précarité généralisée.

Alors que le gouvernement grec refuse toute discussion depuis des années face aux différents mouvements qui ont touché le pays, un nouveau pas dramatique a été franchi le vendredi 5 décembre, avec la mort, donnée par un policier, d’un adolescent de 15 ans, Andréas Grigoropoulos. Depuis, les affrontements entre les jeunes et la police sont quotidiens et de plus en plus violents.

Le gouvernement conservateur du Premier ministre Caramanlis, au lieu de rechercher une issue pacifique à la crise, jette de l’huile sur le feu en criminalisant les jeunes mobilisés. Le mouvement qui touche actuellement la Grèce concerne l’ensemble des jeunes, et recueille un large soutien de la société.

Les sources du malaise qui frappe la société grecque sont aussi présentes dans les autres pays européens : précarité accrue, notamment des plus jeunes, taux de chômage élevé, difficultés grandissantes à s’insérer sur le marché de l’emploi… et sont amplifiés par la crise économique et sociale qui touche l’Europe.

En France, la politique de Nicolas Sarkozy en direction de la jeunesse est au mieux dans empreinte d’indifférence, au pire de répression et de stigmatisation.

Le Mouvement des Jeunes Socialistes fait ce jour la proposition au Parti Socialiste et à ses groupes parlementaires de travailler sur une proposition de loi concernant l’emploi des jeunes. Loin des solutions traditionnellement proposées par la droite de traiter les jeunes comme des salariés au rabais (Smic jeunes Balladur (CIP), Contrat Première Embauche…), le MJS proposera notamment de travailler sur la question de l’aide à l’insertion professionnelle, sur les dispositifs d’aide à la formation initiale et continue, l’accès à l’autonomie…

Le Mouvement des Jeunes Socialistes invite l’ensemble de la population, notamment les jeunes, à se rassembler vendredi 12 décembre à 17 h 30 devant l’ambassade de Grèce pour exprimer notre solidarité avec la jeunesse et la population grecque, pour dénoncer la politique répressive et antisociale du gouvernement Caramanlis.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté pour rédiger un commentaire.