Les personnes atteintes de maladie longue durée taxées à leur tour

Eric Woerth a demandé à Frédéric Van Roekeghem, directeur de l’Union Nationale des Caisses d’Assurance Maladie, de lui faire des préconisations pour réduire les dépenses d’assurance maladie. Ce dernier annoncera son programme de redressement ce jeudi au conseil de l’UNCAM dans lequel il prévoit d’ores et déjà un plan de redressement de 3 milliards d’Euros.

Ce plan prévoirait de diminuer la prise en charge des 8 millions de malades atteints par une des 32 Affections Longue Durée (ALD). Le gouvernement cherche visiblement à réduire le nombre de personnes en ALD ; il remet en cause la prise en charge à 100% pour certains diabétiques et certaines maladies liées à l’hypertension artérielle. Par ailleurs, les économies en frais de santé pourraient aussi concerner la maîtrise des prescriptions et une plus importante hiérarchisation des médicaments : par exemple, la réduction à 35% des médicaments à vignette bleue.

Alors même que la prise en charge des malades ALD à 100% permet de vivre mieux et plus longtemps, ces mêmes malades subiront plus de complications dans leur suivi médical, vivront moins longtemps… Et coûteront plus chers. Ces mesures s’attaquent directement aux plus malades, mais aussi aux personnes âgées (les plus concernées par les ALD). Après la mise en place des franchises qui pèsent déjà lourdement sur les français, la droite cherche par tout moyen à faire des économies sur le dos des citoyens.

Sous couvert de vouloir sauver le « trou de la sécu », la droite fait passer en force « ses réformes » qui démantèlent peu à peu notre système solidaire d’assurance maladie. Pour les jeunes socialistes, un système de santé juste et solidaire, accessible à tous doit être garanti.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté(e) pour rédiger un commentaire.