L’incendie au centre de rétention de Vincennes : conséquence d’une politique de rétention honteuse !

Un incendie s’est déclenché dimanche, détruisant les deux bâtiments du centre de rétention pour étrangers en situation irrégulière en instance d’expulsion, à Vincennes (Val-de-Marne).

L’incendie s’est déclenché au lendemain d’une journée de vives tensions au sein du centre, après le décès d’un Tunisien sans-papier de 41 ans. Depuis des mois, la Cimade n’a eu de cesse d’alerter sur les risques considérables d’explosion qui pouvait intervenir à tout moment dans un centre de 280 personnes non conforme à la réglementation.

Les tensions et la violence sont permanentes au centre de rétention administrative de Vincennes depuis le début de l’année 2008. Les plaintes déposées par les personnes retenues se multiplient. Elles font état de dérapages des forces de polices, de violences physiques et verbales répétées. Ces dérives répétées sont la conséquence du fonctionnement de ce centre et de la logique des quotas d’expulsion du ministre de l’Immigration et de l’Identité Nationale, Brice Hortefeux.

Le Mouvement des Jeunes Socialistes dénonce la violence et les atteintes à la dignité humaine à l’oeuvre dans ces centres de rétention, suite logique de la politique du chiffre menée par le gouvernement.

La Directive Retour qualifiée de Directive de la honte, que nous avons fortement condamnée ces dernières semaines, votée le 18 juin dernier par les parlementaires européens, va très certainement aggraver la situation des sans papiers internés dans les centres de rétention de plus en plus nombreux en Europe. Avec une durée de la rétention administrative allongée à 18 mois, les conditions de détention seront de plus en plus inhumaines ; détention scandaleuse au regard des Droits de l’Homme.

Face à l’hypocrisie actuelle et à la fuite en avant du gouvernement, une seule solution : la régularisation de tous les sans-papiers.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté pour rédiger un commentaire.