La journée mondiale contre l’homophobie ne doit pas être un gadget


A l’occasion de la Journée mondiale contre l’homophobie, ce 17 mai 2008, Mme Rama Yade, Secrétaire d’Etat aux Droits de l’Homme, a annoncé la reconnaissance officielle de cette journée de mobilisation par la France.

Le Mouvement des Jeunes Socialistes se félicite de cette annonce, qui constitue une avancée dans la lutte contre les discriminations liées à l’orientation sexuelle et à l’identité de genre, et pour l’égalité.

Toutefois, cette journée ne doit pas constituer un gadget politique supplémentaire cachant l’absence d’action et de volontarisme de la politique ménée en France et à l’étranger par Nicolas Sarkozy en ce qui concerne les droits de l’Homme.
L’homosexualité est encore punie par la peine de mort dans de trop nombreux pays, ce que la France doit dénoncer.

De plus, il ne faut oublier le double langage de la droite qui n’a pas encore mis en place les moyens promis lors de la campagne pour lutter contre toutes les discriminations, et qui a une nouvelle fois investi M. Vanneste à l’occasion des élections municipales de mars dernier, malgré ses condamnations pour des propos homophobes. Il s’agit d’un nouveau refus de la droite de reconnaître simplement l’égalité entre tous les citoyens.

Le MJS propose de renforcer les remparts juridiques contre ces discriminations en valorisant et en s’appuyant sur le travail et l’expérience des associations.

La lutte pour l’égalité et la tolérance doit devenir un véritable enjeu pédagogique. Ce travail de pédagogie, d’information et de sensibilisation ne doit pas se limiter au cadre scolaire, mais doit également atteindre les lieux de travail et les administrations, ainsi que de nombreux territoires trop longtemps délaissés, comme l’outre-mer, les banlieues et les zones rurales.

Enfin, cette reconnaissance, après avoir déchu un citoyen de sa nationalité française pour s’être marié avec un Néerlandais, illustre bien l’hypocrisie du gouvernement de François Fillon quant aux questions LGBT.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté(e) pour rédiger un commentaire.