Le gouvernement doit revoir sa copie !

SAIGNEE DANS L’EDUCATION NATIONALE!

Pour la rentrée 2008, le gouvernement supprime 11000 postes d’enseignants dans les collèges et les lycées!

Conséquence de la politique strictement comptable de réduction des coûts des ministères de l’éducation et du budget, alors même que cette années 20000 élèves supplémentaires entreront dans ces établissements!

Le remplacement de professeurs titulaires se fait progressivement par des vacataires, des retraités et par des heures supplémentaires imposées…

De fait, la qualité des enseignements n’est plus garantie avec cette saignée dans les effectifs et ne permet en aucun cas d’assurer des conditions d’enseignements égales pour tous!

– Réquisition des professeurs retraités, heures supplémentaires imposées, projet d’imposer le bivalence (2 matières) aux professeurs : suppression de postes cachée !

Suppression des BEP: suppression des passerelles entre enseignement professionnel et général ! Bac Pro dévalorisé: réduction des exigences en terme de savoir!

Classes surchargées : conditions d’enseignement détériorées !

Options et matières supprimées et langues vivantes délaissées :
Les options arts plastiques, théâtre et audiovisuel largement supprimées, privant ainsi les élèves d’un accès à la culture ! Les cours en modules et en laboratoires, nécessaires à une bonne pratique, sont réduits au minimum!

REFUSONS CETTE ECOLE A PLUSIEURS VITESSES !

Le gouvernement a aussi décidé, pour cette rentrée, d’attaquer la carte scolaire et à terme, propose de la supprimer. Ce choix est grave parce qu’il condamne, à la fin, l’idée d’un égal accès pour tous à une école de qualité.

En autorisant le contournement de la carte scolaire, le gouvernement autorise, en fait, la sélection des élèves par les établissements. En effet, les établissements mieux « réputés » seront très demandés et devront, par conséquent, trier les demandes pour choisir leurs élèves. Ces établissements chercheront à renforcer leur attractivité et demanderont plus de liberté pour attirer les meilleurs élèves, et tant pis pour les autres bahuts.

C’est donc bien l’école républicaine qui est menacée !


L’éducation nationale doit être une priorité, la reforme doit aller dans le sens du progrès, et non de la régression !

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté(e) pour rédiger un commentaire.