Le boîtier anti-jeunes interdit à Saint Brieuc !


Le Mouvement des Jeunes Socialistes avait engagé le combat contre le boîtier anti-jeunes, commercialisé depuis quelques mois en France. Aujourd’hui nous nous félicitons de la décision du tribunal de Saint-Brieuc qui a interdit à un particulier de réinstaller le Mosquito et qui a également condamné le particulier à verser 2.000 euros d’indemnités.

L’existence d’un tel objet est en soi abjecte et choquante. Elle discrimine et vise un âge de la vie marqué par les difficultés auxquelles est confrontée notre génération. Qu’aurait-on dit si on avait inventé un boîtier anti-aînés ?

La jeunesse a fait depuis des années l’objet d’une guerre menée par la droite qui a pour habitude de stigmatiser les jeunes en les assimilant à des délinquants. Mesures interdisant les rassemblements dans les halls d’immeubles, interdiction pour les jeunes de circuler à plus de trois dans le centre-ville de Montfermeil etc. Le traitement répressif des problèmes de la jeunesse est une fuite en avant perpétuelle à laquelle la droite donne sans cesse de nouveaux départs.

Si nous nous félicitons de cette décision de justice, il faut rester vigilant quant aux procédés qui pourraient un jour apparaître et qui seraient de nature à porter atteinte à la dignité humaine. Après le répulsif anti-SDF et le répulsif anti-jeune, quel autre procédé technologique apparaîtra pour adapter à l’homme des procédés utilisés habituellement contre les animaux…

Cette décision de justice doit faire jurisprudence, pour que le boîtier anti-jeune soit interdit partout en France. Aujourd’hui ce boîtier est toujours en vente libre, à quand un décret d’interdiction ? Que font Monsieur Laporte et Madame Bachelot ? Les grandes déclarations de principes ne valent que par les actes qui les accompagnent. Le Mouvement des Jeunes Socialistes mènera le combat pour que tout procédé pouvant porter atteinte à la nature humaine, à la dignité de chacun et aux libertés fondamentales soit interdit dans le pays des droits de l’homme.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté pour rédiger un commentaire.