Appel Unitaire de la Jeunesse sans OGM

« Refusons d’être les cobayes de la plus vaste expérience scientifique »

Nous vivons actuellement un des grands tournants de l’histoire du monde. Ce mot d’ordre est loin d’être innocent. Il y a comme quelque chose d’extrêmement sensible qui est train de se passer. Nous avons décidé de ne pas nous laisser faire car il ne s’agit pas d’une grogne qu’il faudrait taire, d’un simple chahut ou d’une manipulation. Nous avons décidé de prendre en charge notre destin et de manifester notre colère sur les conséquences d’actes irréfléchis que nous allons subir.

Nous refusons d’être les cobayes d’une expérience scientifique grandeur nature. Nous refusons d’être sacrifiés sur l’autel d’un projet de loi autorisant les cultures d’OGM en plein champ. Précisons que, loin d’être dogmatiques, nous ne sommes pas opposé-e-s aux cultures d’OGM en milieu confiné et à des fins de recherche scientifique. Mais nous voulons être protégés.

Demain, à cause de la décision du gouvernement et du vote de la majorité parlementaire, nous risquons de trouver dans nos assiettes des produits génétiquement modifiés dont personne ne connaît l’impact à long terme sur notre santé comme sur la biodiversité.

La société et sa jeunesse crient leur malaise face aux OGM. Alors qu’hier le Grenelle de l’environnement voulait garantir un droit à produire et consommer sans OGM, pourquoi hypothéquerions-nous aujourd’hui notre avenir ?

Il ne s’agit pas seulement d’une question de solidarité entre générations. C’est aussi et surtout une question de modèle de société et de gestion du risque. Plutôt que de les accepter aveuglément, la société doit prévenir les risques sanitaires et environnementaux liés aux OGM.

Aujourd’hui, nous tirons la sonnette d’alarme pour éviter l’hémorragie.

Le gouvernement et la majorité parlementaire sont prêts à nous sacrifier. Aujourd’hui ils sont informés, demain ils ne pourront pas dire qu’ils ne le savaient pas !

Nous demandons une plus grande écoute de la société civile afin d’appréhender tous les dangers, d’en évaluer les risques par une véritable expertise indépendante, et de mettre en oeuvre le principe de précaution..

Nous lançons ensemble un appel à la jeunesse afin de prévenir d’éventuels drames humains, de protéger notre santé et notre planète.

Nous vous invitons à signer cet appel et vous donnons rendez-vous pour une prochaine action “coup de poing” avant que le projet de loi ne soit débattu au Sénat puis à l’assemblée nationale.

Organisations signataires : Jeunes Verts, Fac Verte, Jeunes Communistes Révolutionnaires, Jeunes du Modem, Jeunes Radicaux de Gauche, Mouvement des Jeunes Socialistes, Réso, Zone d’écologie populaire, Jeunes Communistes, Chiche! et la Souris Verte d’Amiens

L’appel sur jeunesse-sans-ogm.org

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté pour rédiger un commentaire.