Non au démantèlement du code du travail !

Le Mouvement des Jeunes Socialistes se félicite de la mise en échec hier du gouvernement concernant la modification du code du travail.

Sous le prétexte fallacieux de réécrire le code du travail pour plus de lisibilité, ce sont les droits des salariés que la droite tente de démanteler.

Le Mouvement des jeunes socialistes dénonce la méthode utilisée par le gouvernement Sarkozy de légiférer par ordonnances et de s’en remettre à de futurs décrets, coupant court à tout réel débat public et parlementaire.

Les régressions prévues par cette modification du code du travail sont nombreuses : Travail dominical, durée du travail, salaire minimum, exclusion de certains salariés pour les faire dépendre d’autres codes, affaiblissement de l’inspection et de la médecine du travail, CNE intégré (malgré le rejet par le bureau international du travail)…

Tout cela dans un seul but, dicté par le MEDEF : Affaiblir les protections collectives des salariés.

Contrairement à ce que Nicolas Sarkozy essaye de nous faire croire : Salarié et patron ne sont pas sur un pied d’égalité, il existe des rapports hiérarchiques dans l’entreprise.
Pour nous, le code du travail est justement l’outil qui permet aux salariés de rééquilibrer le rapport de force en leur faveur.

La réécriture du code du travail ne doit pas être un alibi à la régression sociale inavouée.

Les syndicats ont unanimement rejeté ces modifications.
Le mouvement des jeunes socialistes dénonce et rejette la mort du code du travail. Nous continuerons de combattre aux côtés des travailleurs pour le progrès social.e Mouvement des jeunes socialistes réclame une véritable concertation avec les partenaires sociaux, pour recodifier le droit du travail sans régression pour les salariés.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté pour rédiger un commentaire.