Nicolas Sarkozy et la laïcité catholique !

Nicolas Sarkozy, Président de la République Française, a entrepris hier un voyage officiel au Vatican. Ce micro Etat situé à Rome, a pour particularité d’être dirigé par un homme, le Pape, à la fois chef d’Etat et souverain de l’Eglise Catholique. C’est donc auprès de Benoît XVI, le successeur du pape Jean-Paul II, que Nicolas Sarkozy s’est entretenu de la situation politique internationale. Rien de plus normal dans une rencontre entre chefs d’Etats.

Pourtant, le Président français, en se recueillant dans la basilique St Pierre, en récitant ostensiblement et publiquement ses prières, en mettant en avant sa conception d’une « laïcité positive », en invoquant les « racines essentiellement chrétiennes de la France », en prônant la réconciliation de la France cléricale et de la France révolutionnaire, en disant qu’il n’est pas de bonne politique sans référence à une « transcendance », en faisant paraître la Présidence comme un sacerdoce ou en étant fait « chanoine honoraire de St Jean de Latran », piétine la laïcité « à la française ».

Nous parlons de cette Laïcité dont le texte fondateur est la Loi de Séparation des Eglises et de l’Etat de 1905 et qui repose sur la liberté de conscience des citoyens, sur la séparation du religieux et du politique et sur l’égalité en droits et en devoirs des citoyens. Nous parlons ce cette laïcité qui n’a pas à être ni négative ni « positive » comme l’entend Nicolas Sarkozy, mais juste neutre à l’égard de toutes les religions cantonnées à la sphère privée des citoyens. C’est cette Laïcité, si chère au Mouvement des Jeunes Socialistes, qui offre à tous les citoyens, quelles que soient leurs couleurs, leurs religions, leurs croyances, leurs opinions, la possibilité d’être unis et égaux dans la République.

Les convictions de Nicolas Sarkozy – l’homme – ne regardent que lui. L’attitude d’un Chef de l’Etat de la République Française concerne tous les citoyens. Nicolas Sarkozy peut croire. Le Président de la République n’en a pas le droit. Ces manifestations clairement ostentatoires faites par Nicolas Sarkozy d’une appartenance religieuse, si elles sont punies dans nos services publics, dans nos collèges et nos lycées, devraient aussi être sanctionnées pour le Président.

Le Mouvement des Jeunes Socialistes, avec la plus grande fermeté, condamne l’attitude et les propos de Nicolas Sarkozy et appelle la gauche et les citoyens tenant à la Laïcité à manifester leur désapprobation. Avec force, nous affirmons que la France n’est plus la « Fille aînée de l’Eglise » mais bien une « République indivisible, laïque, démocratique et sociale ».

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté(e) pour rédiger un commentaire.