Monsieur le Premier Ministre, vous ne réussirez pas à “tromper la jeunesse”

Le discours de politique générale de M. Fillon a été un mauvais tour de passe passe dont le MJS se propose de révéler les ficèles. Le Monsieur loyal de Sarkozy a affirmé qu’on avait “trompé la jeunesse”. Ne nous laissons pas tromper à nouveau par M. Fillon: au lieu d’une rupture avec le passé, nous avons eu droit à un nouveau numéro de la méthode Sarkozy.

Il s’est employé à faire croire que l’on pouvait dire tout et son contraire : le soutien scolaire individualisé, l’accueil des enfants handicapés, l’ouverture des bibliothèques universitaires le dimanche, 1 jeune sur 2 diplômé de l’enseignement supérieur… et tout cela en ne remplaçant pas un fonctionnaire sur deux.

A travers son miroir déformant, Monsieur Fillon se félicite de l’embellie économique des gouvernements Raffarin et Villepin. Nous ne l’avons pas vue. Il semble que nous ne vivions pas dans la même France que lui.

La seule réforme institutionnelle d’ampleur consiste à donner une nouvelle tribune au Président. Comme si Nicolas Sarkozy n’était pas déjà en spectacle permanent…

En matière d’emploi, il nous a ressorti de son chapeau le contrat de travail unique, une triste copie du CPE. Mais cette fois, il a annoncé qu’il ne « cédera pas aux lois de la rue ». Nous prenons date et lui répondons d’ores et déjà que la rue ne cédera pas aux lois du MEDEF.

D’un coup de baguette magique, il promet de construire 120 000 logements sociaux par an sans donner de moyen de les financer. Comme si cela était suffisant pour résoudre la crise du logement…

Ce numéro de mystification n’a pas réussi à faire disparaitre une chose : la colère et les attentes de la jeunesse. Ce numéro de magicien était tellement grotesque qu’il s’est transformé en numéro de clown. Un clown triste.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté pour rédiger un commentaire.