Sarkozy, la droite décomplexée… jusqu’au néo-fascisme !

Le Mouvement des Jeunes Socialistes et Ecosy, l’organisation des jeunes socialistes européens, demandent à Nicolas Sarkozy de s’expliquer sur le choix d’un éditeur italien proche de l’extrême droite pour la traduction de son ouvrage « Témoignages » en langue italienne et sur la préface signée par le néo-fasciste italien Gianfranco Fini.

Gianfranco Fini est président d’Alleanza Nazionale, l’ancien MSI. Le journal « Il Secolo d’Italia » de son parti fait ouvertement campagne pour Nicolas Sarkozy. En saluant la modernité et les prises de positions politiques de Nicolas Sarkozy, Gianfranco Fini ne fait pas oublier que son organisation arbore toujours bustes de Mussolini et crânes rasés dans les manifestations.

La droite italienne n’a pas réglé ses comptes avec le passé. Pour le candidat d’un parti qui vantait il y a moins d’un an les mérites de la colonisations, qui a fait de propositions du Front National des lois de la République, qui stigmatise les « jeunes issus de l’immigration » à coup de « Karcher » et de « racailles » et qui cite Jaurès, le pourfendeur de l’extrême droite, une clarification est nécessaire.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté(e) pour rédiger un commentaire.