Guinée : Casser l’indifférence de la communauté internationale

En 2007, sortons de la Françafrique !

Depuis plusieurs semaines, les syndicats soutenus par les partis d’opposition ont lancé une grêve générale, la troisième en un an, pour dénoncer la corruption au plus haut niveau de l’Etat, dénoncer les injustices et l’impunité des amis du Président et combattre la hausse
des prix. Les syndicats demandaient également la mise en place d’un gouvernement d’union nationale, la nomination d’un premier ministre de consensus et plus généralement la démocratisation du régime.

Fin Janvier, le Président-Dictateur Lassana Conté choisit la voie de la répression, tirant sur les manifestants. Au jour d’aujourd’hui, ce sont plus de 100 civils qui ont été tués, dans l’indifférence la plus totale de la communauté internationale.

Conté avait promis de nommer un premier ministre de consensus, la grève générale avait été suspendue. Mais la nomination d’un proche du président apparaît comme une provocation supplémentaire. La grève générale a légitimement repris. La répression a repris et l’Etat de
siège décidé.

Les jeunes Socialistes français affirment toute leur solidarité avec les manifestants guinéens, avec les syndicats et l’opposition. Nous condamnons vivement la répression du mouvement social et l’incapacité du
gouvernement guinéen à traiter autrement que par la violence les problèmes sociaux des guinéens. La démission du Président Conté et la tenue d’élections libres et démocratiques semble la seule issue à la crise.

Alors que se tiendra à Cannes le 15 et 16 février prochain le sommet France-Afrique, nous ne pouvons par ailleurs oublier que le président Conté a été depuis son coup d’Etat militaire en 1984 soutenu par les autorités françaises qui a cautionné les élections truquées de 1993 et 1998. La grave crise en Guinée rappelle la nécessité de sortir de la
Françafrique, de changer la nature de la coopération française avec les pays africains. Le soutien aux dictateurs doit cesser, la coopération militaire avec Conté et les autres dictateurs être immédiatement stoppée.

Le Mouvement des Jeunes Socialistes s’associe aux initiatives organisés cette semaine dans le cadre du sommet citoyen France-Afrique et appelle à manifester mardi 13 février à Paris (départ à 18h30, Métro Château Rouge) et jeudi 15 février à Cannes (départ à 19h : Parking de la Gare).

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté pour rédiger un commentaire.