Flottement à l’UMP autour des mystifications de Sarkozy.

Nicolas Sarkozy ironisait hier sur la volonté de Ségolène Royal de ne pas construire un 2^ème porte-avions si elle accédait à la Présidence de la République. Il affirmait qu’il pouvait assurer sécurité et éducation pour la France.

Apparemment, à vouloir promettre monts et merveilles aux électeurs, Nicolas Sarkozy s’est fait « retoquer » par son staff. Pierre Méhaignerie, Gilles Carrez et Alain Lambert, ses spécialistes de l’économie et des finances l’ont sérieusement refroidi. Lui qui souhaitait baisser de 4 points les prélèvements obligatoires (somme des impôts et des cotisations payés par les Français) devra se contenter
d’une diminution d’un point d’ici à la fin de la législature. Le bouclier fiscal ne pourra pas diminuer à 50% des revenus comme cela était prévu par le ministre-candidat. Ou alors, sur 10 ans, autant dire
que la promesse ne l’engagera que très peu… D’autres propositions sont impossibles à financer. Bref, Sarkozy est bel et bien l’héritier de Chirac

Nicolas Sarkozy promet tout et son contraire et prend les Français pour des imbéciles. Une seule chose l’intéresse : être élu président de la République. Son programme n’est qu’un alibi, sa campagne n’est qu’une opération de mystification.

Le Mouvement des Jeunes Socialistes (MJS) dénonce cette opération et rappelle que la situation sociale et démocratique est suffisamment grave dans notre pays pour en confier les rênes à quelqu’un comme le candidat de la droite qui a déjà fait la preuve de sa démagogie et de son
incompétence pendant cinq ans au gouvernement.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté(e) pour rédiger un commentaire.