Devoir de rassemblement, devoir de responsabilité, devoir de victoire. Adresse à nos aînés

Déclaration adoptée à l’unanimité du Conseil National du MJS

Depuis 5 ans, une Droite nouvelle est au pouvoir. Ultralibérale et décomplexée, elle n’a plus aucun scrupule à surfer sur tout l’échiquier politique, de la gauche à l’extrême droite. Le droit opposable au logement comme le contrat d’autonomie (validé dans le projet UMP), sont autant d’impostures, dans les faits, vidées de leur contenu. D’un autre côté, Nicolas Sarkozy tente de se réapproprier le discours réactionnaire et sécuritaire qui fait le nid du Front National. En abordant la question de l’immigration uniquement sous l’angle du nombre de reconduites à la frontière ou de régularisations, l’UMP a dépassé le seuil de l’intolérable. Les arrestations de jeunes scolarisés en France ont suscité l’émoi de l’opinion publique et sont autant d’attaques menées par le gouvernement contre nos valeurs républicaines. La peur de l’Autre, ciment de l’action de la majorité au pouvoir, tente de briser toute tentative d’action collective et oppose à la solidarité l’individualisme forcené.

Mais nous ne sommes pas dupes. Premières cibles de la politique de la Droite, premières victimes de ses dérives, les jeunes ont su montrer qu’ils savaient se rassembler et défendre, ensemble, leur droit à l’avenir.

Le mouvement contre la loi Fillon aura été, pour beaucoup d’entre nous, le premier des combats militants. Les mobilisations contre le CPE ont prouvé que nous étions en capacité de faire plier l’action gouvernementale. Face au spectre du chômage et de la précarité, notre génération, loin de s’avouer vaincue, a prouvé qu’ensemble tout est possible.

Nous endossons notre devoir de victoire avec la légitimité que la famille socialiste nous confère : celle d’un combat résolument tourné vers le mouvement, le progrès et l’émancipation par la solidarité.

Nous remplirons ce même devoir de victoire en menant la bataille des valeurs sur notre terrain. Il faudra combattre Nicolas Sarkozy et tous ceux qui ont été ses alliés ces cinq dernières années, l’UDF y compris. Nous y réussirons en nous opposant à ses méthodes et à sa conception du pouvoir, mais surtout par l’alternative que nous porterons. Cette alternative qu’incarnera Ségolène Royal, nous y contribuerons par le projet socialiste.

Il nous faudra également concevoir notre propre stratégie et développer un agenda de campagne qui ne soit pas prisonnier de l’immédiat médiatique mais résolument tourné vers là où nous voulons mener la France, vers la transformation.

Parce que nous ne pouvons pas nous permettre de vivre encore 5 ans de Droite, le MJS appelle l’ensemble de la famille socialiste à se rassembler autour de notre candidate. La victoire de la Droite en 2007 serait la défaite de trop et le basculement ferme vers une société violemment inégalitaire.

Les valeurs d’égalité, de solidarité, de justice sont les seules réponses valables aux aspirations exprimées ces dernières années. Le devoir de victoire c’est l’exigence de ne pas décevoir. Le devoir de victoire appelle l’unité sans faille de tous les socialistes autour de Ségolène Royal.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté pour rédiger un commentaire.