Razzye Hammadi, président du MJS, à l’ensemble des fédérations du Mouvement des Jeunes Socialistes

Après des mois de débat, la famille socialiste s’apprête à choisir son
candidat à l’élection présidentielle. Notre responsabilité est
historique. Notre génération qui n’a jamais pu voter pour un candidat
socialiste au second tour d’une élection présidentielle doit tout
mettre
en oeuvre afin que le 22 avril prochain la présidence de la République
française soit socialiste.

Que ce soit au lendemain du 16 novembre ou du 23 novembre, celle ou
celui qui portera nos couleurs aura besoin de toute nos forces, de la
dynamique de rassemblement et de l’unité de tous les socialistes. Dans
cette étape le rôle du MJS est central.

Ce sont là, les conditions de la victoire. Porter l’alternative du
projet socialiste et provoquer l’alternance pour en finir avec cinq ans
de régression sont nos seuls objectifs.

Au congrès de Paris notre mot d’ordre était « Porter l’alternative à
gauche, le combat d’une génération ». Ce slogan nous l’avons transformer
dans nos actes. Depuis nous avons connu la formidable mobilisation
contre le CPE qui nous a démontré à quel point les capacités de
résistance et d’indignation n’étaient pas toutes épuisées, nous avons
contribué à tous les niveaux à l’élaboration de notre projet, et bien
sûr nous avons su sauvegarder l’unité d’une organisation qui a pour
mission de rassembler la jeunesse, toutes les jeunesses derrière notre
candidat.

Le seul vote utile ne suffira pas, les raisons du 21 avril se sont
multipliées et aggravées. Au sein de la société française, les tensions
s’accentuent, la droite ne cesse de monter les citoyens de France les
uns contre les autres et l’extrême droite menace chaque jour un peu
plus.

C’est un nouveau temps des conquêtes qui s’ouvre. Notre slogan de
l’université d’été, « Devoir de victoire » est devenu celui de tous les
socialistes, nous avons su incarner le mouvement, et nous avons
démontré
que nous étions capable de nous rassembler avec la gauche, syndicale et
associative pour transformer à gauche.

Devoir de victoire et droit à l’avenir. Nous allons dans les semaines
et
les mois qui viennent proposer un nouveau contrat social au français,
rassemblés nous pouvons vaincre.

Fiers d’être socialiste, fiers de notre projet et demain fiers de notre
candidat.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté(e) pour rédiger un commentaire.