Razzye Hammadi, président du MJS arrêté par la police

Alors que le Mouvement des jeunes socialistes organisait à Créteil une conférence de presse suivie d’un spectacle des Yamakasi pour dénoncer et réclamer le retrait de la loi de prévention de la délinquance, son président, Razzye Hammadi a été arrêté par la police.

C’est à l’issue du spectacle des Yamakasi au cours duquel ces hommes araignées sont montés sur un immeuble pour dérouler le drapeau tricolore et affirmer leur attachement à la République que la police est arrivée. Tout se passait pour le mieux jusque là.

Une altercation a alors eu lieu entre un Yamakasi et un groupe de policiers. Razzye Hammadi est intervenu pour tenter d’apaiser les esprits et c’est alors qu’il a été embarqué en même temps que le Yamakasi. Certains journalistes sur place ont été pris à partie par la police alors qu’ils tentaient de filmer la scène.

Le Mouvement des jeunes socialistes réclame la libération immédiate de son président, Razzye Hammadi ainsi que celle du Yamakasi arrêté.

Le Mouvement des jeunes socialistes amplifiera les actions visant à sensibiliser les citoyens sur les risques que fait peser la loi de prévention de la délinquance.

Voir fiche du MJS à ce sujet

voir les photos

voir la video de l’arrestation

Préparez le changement: restez informés!

1 commentaire

  1. Défiplanète

    6 novembre 2010 à 20:02

    Il est intervenu pour tenter d’apaiser les esprits , pour qui il s’est pris exactement ? Je crois quand même que la police connait sont métier et sait gérer ce genre d’altercation , si sur un incendie quelqu’un venait m’aider moi et mes collegues pompiers avec un tuyeau d’arrosage je le dégagerais rapidement pour pouvoir faire mon travail en securité.
    Il n’avait pas à se mêler de ça .Alors cesser de le prensenter comme une victime , cet article n’a que pour objectif de dénigrer les forces de l’ordre , rien de plus.

Réagissez !

Vous devez être connecté(e) pour rédiger un commentaire.