Cynique et seul contre tous DDV se moque de nous et sa poésie ne trompe plus

Prenant une fois de plus le chômage des jeunes comme prétexte de la précarité que le CPE impose, Dominique De Villepin persiste et signe.

Parlant de « garanties », d’ « engagement », et de « réduction de la précarité », le Premier Ministre s’obstine, inflexible, sa poésie ne trompe plus. Le MJS rappelle que la précarité ne se négocie pas, que la précarité ne peut être réduite et organisée en même temps. Nul ne peut être convaincu par le plaidoyer d’un Premier Ministre qui se confond avec un marchand de sable voulant endormir la France. Cynique, il annonce vouloir « préserver le modèle social » tout en instaurant en même temps le licenciement sans motifs.

Méprisant, lorsqu’il suggère que la majorité des français n’ont toujours rien compris à ce qu’était le CPE, DDV balaie d’un revers d’arguments aussi mensongers que cyniques les raisons d’une mobilisation majoritaire contre son Contrat.

Nous ne voulons pas être licenciés n’importe quand, sans justification ni protections conformes au droit du travail, nous ne voulons pas être les cobayes de son « expérimentation » politicienne.

Le chômage ne se combat pas par la précarité et encore moins par « promesses » qui ne cachent que trop mal le jusque-boutisme dans l’autoritarisme et le dogmatisme d’un Premier Ministre isolé.

A l’arrogance du maréchal d’Empire dont fait preuve Villepin nous opposons notre détermination dans ce combat juste pour la dignité des hommes et des femmes de ce pays.

Tant que le CPE ne sera pas retiré, nous continuerons et intensifierons nos mobilisations.

Le MJS demande instamment au Président de la République de prendre la mesure de la contestation qui enfle dans les universités, les lycées et jusque dans la rue, afin qu’en garant de la cohésion nationale il fasse retirer le CPE.

Villepin a parlé dimanche, le 16 et le 18 mars prochains nous lui répondrons …

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté(e) pour rédiger un commentaire.