Le libéralisme s’attaque à tout ….. laisser faire ou agir?

Aujourd’hui, ces médias sont contrôlés par quelques groupes financiers. Quand ce sont les patrons qui dictent aux journalistes ce qu’ils doivent dire, ce sont les citoyens qui sont pris en otages. Ce qui est en jeu aujourd’hui c’est la démocratie. Sans pluralisme de l’information, pas de liberté de la presse.

Contre la concentration des médias et la logique du marché qui les dominent, les socialistes doivent proposer une loi qui interdise la concentration de médias et leur propriété par un groupe vivant de marchés publics. Ceux qui vendent des armes et qui construisent les routes ne doivent plus avoir de médias à leurs bottes. Il faut aussi défendre un véritable service public de l’information.

Ne rien faire, c’est être complice

Le message que transmettent les médias, c’est l’idée qu’il n’existe qu’une seule façon de voir les choses, une seule façon de penser. Ils ne cherchent qu’une chose pour notre génération : provoquer la résignation et faire de nous des consommateurs dociles. Les médias sont utilisés pour défendre des valeurs que nous combattons, celles du libéralisme : l’individualisme, la compétition, le repli sur soi.

C’est une bataille culturelle que nous devons mener aujourd’hui. Si nous ne réagissons pas, la France de demain sera comme l’Italie d’aujourd’hui avec Bouygues, à la place de Berlusconi, au pouvoir.

Chacun de nous a les moyens d’agir

Combattre le libéralisme, c’est s’engager contre ses valeurs. Dans une association, un syndicat ou un parti politique de gauche tu pourras défendre l’idée que c’est collectivement que les Hommes et les Femmes peuvent agir sur leur vie et ne pas uniquement la subir.

Engage-toi !

Photographie Gabriel Laurent www.phototheque.org

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Réagissez !

Vous devez être connecté pour rédiger un commentaire.