1 jour 1 mesure : Extension des contrats de chantier : toujours et encore plus de précarité

 

Les “contrats de chantier” sont un type particulier de CDI, utilisé jusqu’ici principalement dans le secteur du bâtiment. Ces contrats n’ont pas de date de fin précise et fixée. Mais la rupture du contrat est pourtant prévue dès sa signature : il s’arrête dès que le chantier est fini.

Aujourd’hui, ces contrats sont très encadrés, et les salarié.e.s protégé.e.s par une jurisprudence importante. Ils ne sont utilisés que pour de longue période, et ne peuvent donc pas remplacer des CDD. Ils ne peuvent être rompus que si l’ensemble du chantier est terminé et non le travail du salarié.e concerné.e. L’employeur a des obligations de reclassement. Le Comité d’Entreprise (CE) doit être informé de la fin du contrat.

Demain, les contrats de chantier pourraient être étendus à tous les secteurs, et encadrés au niveau de la branche [En savoir plus]. Ces contrats ne seront plus encadrés par la loi : selon les secteurs, les protections des salarié.e.s ne seront donc pas les mêmes.

Les contrats de chantier sont un paradis patronal. Moins encadrés, généralisés, ces contrats de chantier n’auraient plus rien d’un CDI, mais seraient moins encadrés qu’un CDD.

Au final, ce sont toujours les salarié.e.s qui subissent la “flexibilité” de l’employeur.euse. Comment trouver un appartement, fonder un foyer, faire des plans à moyen ou long terme si on ne sait pas quand son contrat va finir, et qu’on ne sait pas s’il sera renouvelé ou non ?

La généralisation du contrat de chantier est un pavé de plus sur la route de la précarité.



Les Jeunes Socialistes réitèrent leur exigence que l’embauche en CDI reste la norme. Seul le CDI permet aux salarié.e.s une protection suffisante, et une sérénité dans sa vie professionnelle. Les CDD permettent déjà de pallier à des cas particuliers, il n’est nul besoin de généraliser un nouveau contrat précaire.

Les Jeunes Socialistes appellent le gouvernement à retirer cette mesure et à lutter contre la précarité dont sont particulièrement victimes les jeunes.

 

1.Voir l’excellent décryptage de l’UGICT : http://www.ugict.cgt.fr/articles/references/decryptage-tout-savoir-sur-la-loi-travail-xxl-et-les-ordonnances#theme1